HYDROGENE | INNOVATION

Bientôt des navettes propulsées à l’hydrogène entre le Vieux-Port et l’Estaque ?

Des navettes à hydrogène jusqu’au Frioul

La Métropole ambitionne de faire du territoire métropolitain, un hub de production et de distribution de l’hydrogène vert, en direction de l’hinterland régional, à moyen terme et à long terme à l’international (terminaux méthaniers à Fos-sur-Mer). Pour devenir un leader dans le développement de cette énergie avec un premier marché “industriel” qui prépare à la mobilité de demain, la Métropole va lancer plusieurs expérimentations et analyses de faisabilité technique. La première sur l’opportunité de faire naviguer des bateaux à hydrogène pour les lignes RTM entre l’Estaque et le Vieux-Port puis la Pointe-Rouge mais aussi vers le Frioul.

Dans le but de créer une plateforme logistique à mobilité décarbonée autour de Fos/Miramas, elle souhaite expérimenter un train fret à hydrogène en lien avec sa régie la RDT 13, notamment sur le train des ordures ménagères qu’elle opère entre Marseille et Fos-sur-Mer.

En s’appuyant sur Capernergie, la Métropole inscrit dans sa stratégie un accompagnement aux acteurs de la filière implantés sur le territoire, ainsi qu’un soutien aux expérimentations. Là encore à Marseille, les innovations sont au rendez-vous. À titre d’exemple, l’Energy Observer, le bateau entièrement autonome et propulsé aux énergies renouvelables et à l’hydrogène. Hynova 40, le premier bateau de plaisance au monde utilisant de l’hydrogène stocké à bord pour naviguer sans polluer.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *