Revendication du CAN : installer l'Observatoire du Bruit

Selon le principe du pollueur payeur, le CAN Environnement a dénoncé le fait que la société qui a en charge la création de l’autoroute A507 (L2) était le donneur d’ordre des campagnes de mesures en matière de pollution de l’air et du bruit

Après avoir obtenu la mise en place d’une station de mesures de la qualité de l’air par l’AASQA (Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l’Air) ATMOSUD, le CAN a milité pour que soit créé, comme la loi l’exige, un Observatoire indépendant du bruit.

C’est la Circulaire du 12 juin 2001 qui l’instaure.

 

C’est en 1996 qu’est créé ACOUCITÉ, pour étudier l’environnement sonore de la Métropole de Lyon

C’est en 2004, qu’est créé BRUITPARIF, pour étudier l’environnement sonore de l’Île de France

Les premières demandes du CAN de création d’un Observatoire du Bruit remontent à 2017, avec l’obtention d’une réunion qui a permis d’en jeter les basesde 

Par courrier du 23/01/2020, M. Alexandre GALLESE, Conseiller Métropolitain, nous expliquait que « début 2020, les principes d’intervention, ainsi qu’un mode de gouvernance ad hoc (mise en place d’un Comité de Suivi auquel seront associées les associations de défense de l’environnement et les Comités d’Intérêt des Quartiers) seront précisés. »

Malgré notre volonté exprimée de participation à ce Comité de Suivi, nous n’avons jamais été invités.

La délibération du 28 février 2019 a approuvé le déploiement d’un Observatoire de l’Environnement Sonore.

Extraits de cet « Approbation du déploiement de l’Observatoire de l’Environnement Sonore
MET 19/9714/BM » :

Il est proposé aujourd’hui, à l’instar de démarches similaires engagées sur les grands pôles urbains en Europe, de tester le déploiement de l’Observatoire de l’Environnement Sonore du Pays d’Aix à l’échelle de la Métropole Aix-Marseille-Provence, en fonction des moyens qui seront alloués chaque année.

Chaque année, un programme d’actions sera soumis par Acoucité et AtmoSud à la Métropole. Ce programme fera l’objet d’une délibération spécifique et d’une convention annuelle financière précisant le budget du projet et sa répartition entre chacun des partenaires.

Le CAN Environnement demande où en est ce programme d'action, pour l'année 2020 - écoulée - et pour 2021 - bien entamée