COMBATS

10 ans de combats 2010 – 2020

Le CAN Environnement a demandé à AtmoSud qui lui a donné satisfaction le 03 avril 2020, la mise en ligne de la différentiation entre les particules (appelées Black Carbon ou Carbone Suie) issues de la combustion du bois (PMwb) et celles issues du trafic routier (PMff). L’historique débute au 01 janvier 2020.

Les mesures sont accessibles, soit par « polluant : https://www.atmosud.org/donnees/acces-par-polluant » – soit par  « télécharger des données (dans chimie des particules) : https://www.atmosud.org/donnees/telecharger »

Cette différentiation est essentielle pour faire comprendre aux pouvoirs publics l’importance de la combustion du bois dans le volume émis de la pollution de l’air. Sans cette prise de conscience, impossible de mettre en place des mesures coercitives (amendes prévues par la loi) ou des mesures incitatives (aides financières).

Ce n’est pas la première fois que nous permettons une meilleure transparence et une meilleure analyse de la pollution de l’air ou du bruit. Petit rappel :

  • Non prévue au départ dans la campagne de mesure officielle d’Atmo PACA (l’ancien nom d’AtmoSud) sur l’état initial de la qualité de l’air 2011 sur l’emprise de la L2, une mesure spécifique à la Moline a été obtenue. Nous avons pu ainsi démontrer l’écart manifeste entre la pollution de fond estimée pour la ville et celle réellement mesurée à la Moline
  • En 2013, l’Etat a signé le PPP (Partenariat Public Privé) avec le consortium créé par Bouygues (la SRL2) pour achever l’A507 (L2) et se satisfaisait de mesures de bruit et de qualité de l’air effectuées en auto contrôle par le constructeur. C’est en raison de notre opiniâtreté que nous avons obtenu une station de mesures de la qualité de l’air indépendante (en 2016)
  • En 2014, le CAN Env a obtenu la mise en ligne des études NUMTECH et SILLAGES, jusque-là tenues confidentielles.
  • En 2016, nous avons poussé l’Etat à exiger que la SRL2 effectue une étude technico-commerciale sur les systèmes de traitement de l’air.
  • En 2018, nous avons permis que les établissements scolaires soient alertés en cas de procédure préfectorale de dépassement de la qualité de l’air.
  • En 2019, suite à notre acharnement, un bulletin régional de la qualité de l’air est diffusé quotidiennement par FR3. Et en 2020, nous nous inquiétons des raisons de sa disparition depuis la crise sanitaire actuelle, même si sa forme actuelle ne nous satisfait que très faiblement (trop large échelle, concaténation de moyennes)
  • En 2019 après plusieurs années, nous avons enfin obtenu le principe de la création d’un Observatoire indépendant du bruit à l’échelle de la Métropole. Mais sa mise en route a été reportée à l’ installation de la nouvelle mandature municipale. Nous mettrons un nouveau coup de pression dès les élections passées.

2020 – Le combat reste encore à gagner et le CAN Env au sein et au cœur désormais de FNE et d’AtmoSud s’engage avec une détermination décuplée

Le 06 avril 2020

Bernard DONADIO  – CAN Env – Secrétaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *