|

Total et Engie vont construire le plus grand site d’hydrogène vert de France

02 juil. 2021 par  energyvoice.com   

Il sera situé au cœur de la bioraffinerie de La Mede de Total et alimenté par des fermes solaires d’une capacité totale de plus de 100 MW.

L’électrolyseur de 40 MW produira 5 tonnes d’hydrogène vert par jour pour répondre aux besoins du processus de production de biocarburant de la bioraffinerie.

Cela éliminera 15 000 tonnes d’émissions de CO2 par an de l’usine de Châteauneuf-les-Martigues, dans le sud-est de la France.

Une solution innovante de gestion de la production et du stockage d’hydrogène sera mise en place pour gérer la production intermittente d’électricité solaire et les besoins de la bioraffinerie en hydrogène en continu.

De nouvelles fermes renouvelables pourraient être développées par les partenaires pour l’électrolyseur, qui a la capacité de produire jusqu’à 15 tonnes d’hydrogène vert par jour.

Le projet Masshylia a été qualifié d’innovant et de grand intérêt pour la région par plusieurs institutions régionales.

Les deux partenaires ont pour objectif de démarrer la construction des installations en 2022, à l’issue de l’étude d’ingénierie avancée, en vue d’une production en 2024.

Le projet a déjà demandé des subventions aux autorités françaises et européennes.

Philippe Sauquet, président gaz, énergies renouvelables et électricité de Total, a déclaré : « L’innovation et le développement durable sont au cœur de ce projet commun.

« Comme en témoigne notre engagement auprès de l’European Clean Hydrogen Alliance, nous croyons en l’avenir de l’hydrogène renouvelable et nous travaillons avec notre partenaire Engie pour y parvenir.

« Cette installation de production d’hydrogène renouvelable, combinée à notre expertise dans l’énergie solaire, est une nouvelle étape dans notre engagement à atteindre le zéro net d’ici 2050.

« L’association de deux énergéticiens français de premier plan permettra de développer la filière hydrogène et d’en devenir le leader grâce à ce projet commun, industriel et reproductible à l’international ».

Gwenaelle Avice-Huet, EVP d’Engie en charge des énergies renouvelables, a déclaré : « Le projet Masshylia démontre la capacité d’Engie à relever les défis de la transition énergétique en développant des solutions innovantes neutres en carbone.

« Le partenariat entre Engie et Total, par son ampleur et son approche intégrée très ambitieuse, incarne la stratégie de développement de l’hydrogène renouvelable d’Engie pour réduire l’empreinte CO2 de nos clients.

« Il ouvre également la voie à un hub d’hydrogène renouvelable multi-usages dans un avenir proche, fortement ancré dans la région et avec une portée internationale. »

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *